bio
agenda
formations
play

Saxophoniste, compositeur, réalisateur, musicologue et luthier électronique, Matthieu Metzger joue actuellement dans Freaks de Théo Ceccaldi, Anabasis de Dominique Pifarély, et ses propres projets : les duos Rhizottome et Source, le power-trio Killing Spree, et le solo Selfcooking.

On a pu l’entendre dans l’Orchestre National de Jazz - Yvinec (2009-2013), auprès de Louis Sclavis en quintet (album Lost on the way chez ECM), dans le Grand ensemble de Marc Ducret, avec François Sarhan et l’ensemble Ictus, le projet Inspiration Baroque avec l’ensemble Amarillis, niwashi no yume, quatuor nippo-français issu d’une longue résidence à la Villa Kujoyama avec Rhizottome...

Seize années d'étude des saxophones avec Philippe Di Betta lui donnèrent le goût de la musique au-delà de l'esthétique, et son l'intérêt pour l'analyse s'est concrétisé à l'Université de Poitiers par l'obtention de la maîtrise « Meshuggah, une formation de métal atypique / esthétique et techniques de composition».

Parallèlement au cadre institutionnel il s'implique dans des projets de musiques contemporaines, mandingues, de danse, le quintet inclassable Anthurus d'Archer ou encore Klone et le collectif métal Klonosphère. le groupe NRO revisitant la musique de Frank Zappa...

Attiré tout autant par l'aspect poétique et social de la musique que les moyens techniques de lui donner vie, c'est en autodidacte qu'il s'est formé depuis son plus jeune âge à la programmation informatique, la lutherie électronique et la conception de machines pour le spectacle, l'acoustique, et l'enregistrement - réalisant des dizaines d’albums, notamment les cinq opus d'Anthurus d'Archer, ceux de Rhizottome, ses productions en tant que leader ou bien les six disques Tower de Marc Ducret.

*

Studying saxophone for 16 years with Philippe Di Betta gave him the taste for music beyond aesthetics, and his interest in analysis materialized with the master's thesis Meshuggah, an atypical metal band.

Simultaneously, he got involved in projects concerning contemporary, mandingo, dance musics or in the Klonosphere collective. In 2008, he joined the Louis Sclavis quintet then, soon afterwards, the french Orchestre National de Jazz. More partnerships came into being : François Sarhan, Ictus, Amarillis…

He was revealed as a leader with Killing Spree.

Attracted by the poetical aspect of music as well as by the means to bring it to life, he learnt electronic instrument-making and recording by himself as a self-taught man, realizing the albums Tower for Marc Ducret, Kino sounds or Rhizottome among others.

contact@mmtz.eu